Menu

Pacte PME

Nous réunissons petites et grandes entreprises
pour favoriser l’émergence de nouveaux leaders

Voir notre offre de services

Pacte PME et ses adhérents engagés aux côtés des PME dans la crise du covid-19

En savoir plus

Conseiller

Nous conseillons et formons Startups/PME/ETI grace à des programmes de haut niveau

Accélérer

Nous facilitons les mises en relation entre clients et fournisseurs

Renforcer

Nous accompagnons les entreprises dans leur croissance

Mesurer

Nous évaluons l'action des groupes pour identifier de nouvelles bonnes pratiques

Qui sommes-nous ?

Pacte PME est une association paritaire réunissant des grandes entreprises et des collectivités autour d’une conviction partagée : pour faire grandir les PME françaises et favoriser l’émergence de nouveaux leaders au sein de l’économie française, les sociétés de toutes tailles doivent mieux coopérer ensemble. Nous stimulons les projets collaboratifs entre les entreprises.

En savoir plus sur Pacte PME

Nos adhérents

Nos Grands groupes adhérents témoignent

Nos partenaires



Quelques chiffres


Entreprises référencées

10 450

Organisations adhérentes

86

Plateformes dédiées

4

Actualités

Pacte Pme et Thésame unissent leurs forces pour stimuler l'innovation collaborative et ouverte entre grands groupes et PME 26/09/21

Les organisations Pacte PME et Thésame ont décidé de mettre en commun leur expertise respective de l’écosystème productif national et régional pour accélérer les collaborations entre les entreprises de toutes tailles (grands groupes, entreprises de taille intermédiaires et PME) autour des enjeux de performance et d’innovation. Leur partenariat s’appuie sur la parfaite connaissance des enjeux partenariaux des grands groupes acquise par Pacte PME, depuis sa création en 2010 par Henri Lachmann (Schneider Electric), et sur l’expertise pointue et unique de Thésame et de son Lab PEAK dans l’accompagnement des PME/ETI en performance et innovation, dans l’innovation collaborative ouverte et dans les approches innovantes des fonctions achats et supply-chain.

L’objectif que les deux organisations se fixent ensemble est de donner les clés aux PME et aux ETI pour développer leur capacité d’innovation avec les grands groupes et ainsi accélérer leur croissance et leur rebond après dix-huit mois de crise sanitaire et économique. Ce partenariat vise à accompagner les filières dans leurs enjeux de transformation avec des solutions concrètes et ainsi leur permettre de tirer pleinement partie de la reprise économique. La Région Auvergne-Rhône- Alpes sera le premier territoire de déploiement de cette action conjointe avant son extension à d’autres régions.

 

Les relations entre les grands groupes et les PME/ETI changent progressivement de visage. Sous l’effet combiné de la transformation numérique, de l’évolution des modèles d’affaires et de la révolution des compétences que celle-ci induit, des enjeux de souveraineté économique, de la montée en puissance de la RSE et des révolutions dans les usages, les entreprises sont amenées à mieux collaborer entre elles. Le maître mot de ce nouvel âge à la fois technologique et durable dans lequel nous entrons est la « co-innovation ». L’opposition entre grandes entreprises et petites entreprises a vécu.

Le 25 juin 2021, Philippe Luscan, Président de Pacte PME, et Etienne Bourgeois, Président de Thésame, ont signé une convention de partenariat visant à développer ensemble des solutions concrètes pour favoriser l’innovation collaborative ouverte sous toutes ses formes, y compris l’amélioration de l’organisation pour améliorer la performance, entre les grands groupes et les PME/ETI. Ce partenariat porte sur un accompagnement des adhérents de Pacte PME et des entreprises fournisseurs de la Région Auvergne-Rhône-Alpes bien connues de Thésame, qui pourront expérimenter les dispositifs « Destination ETI Express » de Pacte PME et « Grappe client-fournisseur » de Thésame. A travers ce partenariat stratégique, Pacte PME et Thésame ont à cœur d’enrichir leurs savoir-faire respectifs, mais aussi d’identifier ensemble des nouveaux axes de coopération et les éventuelles opportunités d’actions conjointes dans d’autres régions.

Pour Philippe Luscan, qui salue la naissance de cette collaboration, « pour faire grandir les PME françaises et favoriser l’émergence de nouveaux leaders au sein de l’économie française, les sociétés de toutes tailles doivent mieux coopérer. Avec Thésame et les actions que nous allons mener ensemble, nous allons pouvoir développer des solutions opérationnelles pour les grands groupes afin d’améliorer les relations avec leurs fournisseurs/partenaires PME et ETI sur les enjeux de performance et d’innovation organisationnelle, mais aussi initier de nouvelles pratiques de co-innovation. Pour les adhérents grands comptes de Pacte PME, cette démarche s’inscrit parfaitement dans leur politique d’achats responsables, de maîtrise des risques et de contribution plus active à la création de valeur de leur entreprise par l’innovation durable. »

Thésame pilote déjà des dispositifs de la Région Auvergne-Rhône-Alpes tels que « Ambition Région Innovation - Optimiser ma politique d’innovation » et « Ambition Région Performance Globale - Développer la performance de mon entreprise » en partenariat avec le réseau des CCI. En s’appuyant notamment sur ces dispositifs, Thésame à travers son Lab PEAK conçoit, expérimente et diffuse de nouvelles pratiques sur l’innovation collaborative ouverte avec les fournisseurs dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes, première région de sous-traitance en France. « Avec ce partenariat, les PME et ETI fournisseurs/partenaires que nous allons accompagner vont pouvoir bénéficier d’opportunités et de bonnes pratiques leur permettant d’améliorer leurs relations avec leurs clients grands groupes, levier essentiel de leur pérennité, et donc améliorer leur compétitivité » précise Etienne Bourgeois.

La collaboration entre Pacte PME et Thésame fait suite à l’expérience menée depuis 2018 par Bouygues Construction, adhérent de Pacte PME, en collaboration avec le Lab Peak de Thésame et la CCI Lyon Métropole dans le cadre du programme régional « Ambition Région Innovation », et qui a permis de modéliser et d’opérationnaliser un dispositif innovant de type « Grappe client-fournisseur ».

Contacts presse

Pacte PME

François Perret, directeur général – francois.perret@pactepme.org – 06 67 33 82 61

Thesame

Charlotte Roudovski, Relations presse Lab PEAK – charlotte@inkomveritas.com – 06 42 10 28 52 Jean Breton, Directeur Recherche & Innovation – jb@thesame-innovation.com – 06 72 95 39 32

Télécharger le communiqué de presse

Communiqué de presse : deuxième baromètre annuel – juin 2021 Les grands comptes ont continué d’adopter un comportement responsable dans le règlement de leurs fournisseurs 23/06/21

Après une première année d’épidémie de Covid-19 marquée par des réflexes de soutien des grands comptes aux PME françaises fragilisées par la crise sanitaire et économique, on pouvait craindre une dégradation des comportements de paiement des grands donneurs d’ordres installés sur le territoire national en 2021, avec d’importantes répercussions sur les entreprises petites et moyennes. Les données recueillies sur le mois de mai 2021 et comparées à celles enregistrées sur la même période l’an dernier par la société Altares pour le compte de l’association Pacte PME, relativisent cette inquiétude tout en invitant les entreprises à rester vigilantes dans le règlement de leurs factures à leurs partenaires.

Premier enseignement de l’étude : contrairement aux idées les plus souvent véhiculées à ce sujet, les grands comptes ont continué d’adopter un comportement responsable dans le règlement de leurs fournisseurs. Sur un ensemble de 10,2 milliards d’euros d’encours passés au crible de l’étude, plus de deux tiers des encours fournisseurs (67% précisément) ont été payés à l’heure. Un chiffre proche de celui de l’an dernier (68% pour un encours total de 9,5 milliards d’euros).

Si les retards de paiement très élevés (supérieurs à 90 jours) ont légèrement augmenté (6% contre 5% l’an dernier) sur un an, des écarts se sont creusés sur les règlements des factures de plus faibles montants. Ainsi, ce sont 10% des encours de moins de 10 K€ et 9% de ceux entre 10 et 25 K€ qui sont désormais payés avec des retards supérieurs à 90 jours, soit 3% de plus sur un an. Bien que de plus nombreux litiges, liés notamment à l’exécution plus compliquée des prestations durant la période Covid, expliquent en partie cette situation, les grands comptes doivent pouvoir progresser sur ce point.

« Cette situation globalement sous contrôle ne doit rien au hasard, selon François Perret, directeur général de Pacte PME. Elle résulte à la fois de l’aide publique et privée apportée aux entreprises, qui n’a pas fléchi au premier semestre, et est venue soulager la trésorerie des sociétés, y compris des plus grandes. Elle s’explique aussi par le fait que les grands comptes entendent ne pas fragiliser davantage leur chaîne de valeur dans la crise. Un objectif qui aurait

pu être encore mieux atteint avec une attention plus soutenue aux règlements de petit montant ».

Le comportement de paiement des adhérents de Pacte PME reste pour sa part en moyenne assez significativement meilleur que celui des autres grands comptes, avec 70% de paiement à l’heure, soit trois points de plus que la moyenne observée dans cette catégorie d’entreprise.

Il est toutefois en léger retrait par rapport à 2020, y compris exprimé en retards de paiement qui atteignent 10,1 jours (+0,4 jour). Un creusement qui reste toutefois plus faible que celui observé chez les autres grands comptes (11,9 jours, soit 0,6 jour de plus que l’an dernier).

Parmi les adhérents de Pacte PME les plus vertueux au second trimestre et signalés par l’étude figurent plus particulièrement les groupes MBDA, Safran, SNCF et Thales, dont plus de 85% des encours fournisseurs ont été réglés en temps et en heure sur la période considérée.

Pacte PME reste néanmoins conscient du chemin restant à parcourir pour gagner encore en efficacité sur le terrain du règlement des factures. L’association appelle à la vigilance, tout particulièrement en phase de reprise de l’économie, afin que des tensions inutiles de trésorerie liées aux retards excessifs de paiement ne viennent pas compromettre les efforts des petites et moyennes entreprises pour stimuler leur activité et leur investissement.

A propos du périmètre de l’analyse :

L’étude Altares réalisée pour Pacte PME s’appuie sur le programme international exclusif DunTrade® qui collecte et analyse chaque semaine les millions d’expériences de paiement clients partagées par 15 000 fournisseurs partenaires. En France, Altares dispose ainsi d’au moins une expérience de paiement sur 2,171 millions organisations privées et publiques. Dans le cadre de l’étude Pacte PME, nous avons retenu 5 879 structures de plus de 250 salariés présentant au moins 10 expériences de paiement fournisseurs représentant un montant total d’encours analysés de plus de dix milliards d’euros.

A propos de l’association Pacte PME :

L’association Pacte PME a été créée en 2010 à l’initiative d’Henri Lachmann (Schneider Electric). Elle a été ensuite successivement présidée par Fabrice Brégier (Airbus), Christophe de Maistre (Siemens France puis Schneider Electric), puis Philippe Luscan (Sanofi), à sa tête depuis deux années. Philippe Luscan, (X – Mines), élu président de Pacte PME par le conseil d’administration de Pacte PME le 23 janvier 2018, est actuellement vice-président exécutif affaires industrielles globales de Sanofi. Dirigée par François Perret (ENA, ancien conseiller ministériel), l’association a pour objet d’accélérer le développement des PME françaises avec l’appui des grands groupes privés et publics. Reposant sur la mobilisation de plus de cinquante grands comptes privés et publics, Pacte PME a construit une offre de services très large pour aider aux coopérations inter-entreprises. Celle-ci inclue un Observatoire annuel de la relation clients/fournisseurs créé en 2013, qui interroge chaque année plus de 20 000 fournisseurs des grands comptes adhérents sur la qualité de leur relation avec les PME. Il s’agit là du seul outil de ce genre en France. Les dossiers présentés par les grands comptes sont évalués de manière indépendante par des experts, sous la présidence d’Alain Monjaux, administrateur.

A propos d’Altares : - www.altares.com - http://blog.altares.com

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data.

Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d'informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur plus de 400 millions d'entreprises dans 220 pays

Contacts presse :

François Perret, directeur général de Pacte PME - 06 67 33 82 61- francois.perret@pactepme.org

Thierry Millon, directeur des études d’Altares - 06 82 89 06 32- thierry.millon@altares.com

Télécharger le communiqué de presse

Communiqué de presse : Nouvelle-Aquitaine : Grands groupes, ETI et clusters mobilisés derrière les PME régionales de la filière santé pour soutenir leur compétitivité et leur innovation 05/11/20

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Philippe Luscan, président de l’association Pacte PME – et par ailleurs vice-président exécutif affaires industrielles globales de Sanofi, ont donné le coup d’envoi ce jeudi 5 novembre à Bordeaux du dispositif « Destination ETI Santé Nouvelle-Aquitaine », imaginé par les deux organisations, pour soutenir une quinzaine de petites et moyennes entreprises de la filière Santé avec l’appui de plusieurs grands groupes.


Avec 250 entreprises et 36 établissements de recherche et de formation, la filière Santé représente 15% de l’emploi salarié en Nouvelle-Aquitaine. Un poids économique déjà considérable et qui devrait encore se renforcer sous l’effet des nouvelles attentes à l’égard du système de santé depuis la crise sanitaire et économique. Forte de 5 clusters, la région dispose déjà d’atouts considérables en santé : une présence forte dans le numérique, les dispositifs médicaux, ainsi qu’une place reconnue dans l’industrie cosmétique, l’industrie pharmaceutique et le thermalisme.


Dans le cadre de sa feuille de route stratégique 2018-2021 pour la filière, le Conseil régional a décidé de franchir un pas supplémentaire en mettant à disposition d’une quinzaine de PME, TPE et start-up en santé implantées sur son territoire un nouveau programme conçu avec l’association Pacte PME pour les aider à se renforcer, en vue de faciliter leur rebond en période de crise et saisir de nouvelles opportunités de croissance.


Intitulé « Destination ETI Santé Nouvelle-Aquitaine », ce programme poursuit trois objectifs principaux : aider les entreprises participantes à élargir leurs compétences dans les domaines stratégique, commercial et managérial ; leur permettre d’entrer en contact avec des grands comptes et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et leur présenter les clés qui régissent les relations entre ces grands donneurs d’ordres et leurs sous-traitants dans l’industrie et les services ; enfin, créer pour elles des opportunités de tisser des liens forts et constructifs avec d’autres PME de la filière santé également engagées dans le programme.


Décliné en six journées pédagogiques, réparties entre l’automne 2020 et le premier trimestre 2021, Destination ETI Santé Nouvelle-Aquitaine abordera avec l’appui d’experts nationaux et territoriaux une série de grandes problématiques stratégiques, commerciales et managériales autour des principaux défis suivants:
➢ comprendre et maîtriser le contexte, les grands enjeux et le pilotage de la filière santé ;
➢ construire et renforcer le pilotage opérationnel de son entreprise ;
➢ se préparer à la transformation numérique et mesurer tous ses impacts pour les équipes ;
➢ protéger son entreprise contre les actes de malveillance et construire une stratégie d’influence ;
➢ se différencier pour mieux recruter et fidéliser les talents face à la concurrence;
➢ optimiser et valoriser le capital immatériel de son entreprise : brevets, marque, etc.;
➢ réussir le développement commercial de son entreprise avec les grands comptes et les ETI.


Ce dispositif, dont chaque séance se tiendra en Nouvelle-Aquitaine, sera également agrémenté de séances de « pitch » devant des représentants de grands groupes adhérents de l’association Pacte PME et des échanges d’expériences, cadrés par les animateurs, entre les dirigeants des entreprises participantes. Ce programme est réalisé en étroite collaboration avec le cluster Alliance Innovation Santé de Nouvelle-Aquitaine (ALLIS-NA), le Club des ETI de Nouvelle-Aquitaine et la société SANOFI.


Le président Alain Rousset voit dans cette nouvelle initiative « le signal particulièrement opportun d’une volonté de leaders aussi importants que l’est Sanofi dans l’industrie pharmaceutique d’intervenir aux côtés d’entreprises plus petites mais au développement prometteur pour écrire ensemble une nouvelle page au service d’une économie plus conquérante et collaborative ». Une appréciation que Philippe Luscan, à la tête de Pacte PME depuis janvier 2018, prolonge en indiquant pour sa part que « Destination ETI Santé Nouvelle-Aquitaine est le point de départ d’initiatives similaires qui se tiendront dans les 13 régions administratives françaises en 2021-2022, avec l’objectif d’encourager partout là où cela sera possible l’émergence de nouvelles coalitions rassemblant grands groupes, ETI et PME françaises avec un double objectif de renforcement de la compétitivité et de l’innovation de notre appareil productif. »

La première session du programme Destination ETI Santé Nouvelle-Aquitaine réunit les 5 et 6 novembre 2020, partenaires et entreprises participantes autour de réflexions sur la nouvelle donne économique créée par la crise de covid-19 pour les industriels de la santé.


A propos du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine :
Le soutien à l’innovation et à la compétitivité des entreprises est l’une des priorités de la Région Nouvelle-Aquitaine. Le secteur de la santé, très dynamique sur notre territoire, est au carrefour d’enjeux technologiques, économiques et sociétaux très forts. Il a fait l’objet d’une feuille de route votée dès 2017 par les élus régionaux.


Dans ce cadre, un chantier visant à soutenir l’innovation et la compétitivité des entreprises du secteur de la santé a été ouvert : industrie pharmaceutique, biotechnologies, dispositifs médicaux, numérique de santé, instrumentation médicale, thermalisme, cosmétique… sont des secteurs d’activité fortement accompagnés par la Région, que ce soit via des actions collectives (salons, formations, soutien aux clusters, programme Usine du Futur…) ou des aides directes (subventions à l’innovation, l’investissement…).
Le programme Destination ETI Santé Nouvelle-Aquitaine s’insère totalement dans cette logique, en favorisant le lien entre les groupes, ETI et PME sur le territoire, en renforçant le réseau des entreprises de la santé et en proposant une montée en compétences des dirigeants pour les aider à développer leur entreprise dans un contexte économique difficile.


A propos de l’association Pacte PME :
L’association Pacte PME a été créée en 2010 à l’initiative d’Henri Lachmann (Schneider Electric), son premier président. Elle a été ensuite successivement présidée par Fabrice Brégier (Airbus), Christophe de Maistre (Siemens France puis Schneider Electric), puis Philippe Luscan (Sanofi), à sa tête depuis deux années.
Philippe Luscan, (X – Mines), élu président de Pacte PME par le conseil d’administration de Pacte PME le 23 janvier 2018, est actuellement vice-président exécutif affaires industrielles globales de Sanofi.
Dirigée par François Perret (ENA, ancien conseiller ministériel), l’association a pour objet d’accélérer le développement des PME françaises avec l’appui des grands groupes privés et publics.
Depuis sa création il y a dix ans, Pacte PME a construit une offre de services très large pour aider aux coopérations inter-entreprises : un Observatoire annuel de la relation clients/fournisseurs ; trois plateformes de mise en relation entre PME et grands groupes (sur l’innovation ouverte depuis 2013, sur le partage de compétences depuis 2016, dans le domaine de la co-exportation depuis mai 2018) ; une offre de Conseil et de formation en direction des PME pour les aider à mieux travailler avec les grands comptes ; un dispositif de renforcement et d’accélération des PME avec l’appui des grands groupes (« Destination ETI »), qui a déjà permis d’accompagner plus de 250 entreprises en France.
Au 1er janvier 2020, Pacte PME compte plus de quarante grands groupes et collectivités publiques adhérents, ainsi que des organisations professionnelles et des pôles de compétitivité.


Contacts presse :
Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : Rachid Belhadj 05 57 57 02 75 & presse@nouvelle-aquitaine.fr
Pacte PME : François Perret 06 67 33 82 61 & francois.perret@pactepme.org

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Grands comptes et ETI ont tenu leurs engagements à l’égard de leurs PME fournisseurs pendant l’épidémie de covid-19 20/07/20

Communiqué de presse

Paris, le 20 juillet 2020

L’épidémie de coronavirus a fait craindre qu’un grand nombre de PME, exposées à un risque de dégradation des comportements de paiement des grands donneurs d’ordres installés sur le territoire national, ne subissent des tensions de trésorerie inédites s’ajoutant ainsi à celles mécaniquement induites par le confinement sur leur activité. Les données recueillies sur la période allant de janvier à mai 2020 (incluant les dix semaines de confinement de mi-mars à mi-mai), par la société Altares pour le compte de l’association Pacte PME, relativisent cette inquiétude tout en invitant les entreprises à rester vigilantes dans le règlement de leurs factures à leurs partenaires.

Premier enseignement de l’étude : contrairement aux idées les plus souvent véhiculées à ce sujet, les grands comptes ont su adopter un comportement responsable dans le règlement de leurs fournisseurs. Le comportement de paiement des ETI et des grands groupes ne s’est que légèrement dégradé, passant pour les retards de 10,4 jours à 11,8 jours pour les grandes entreprises et de 9,8 jours à 11,7 du côté des ETI. Au contraire, le retard de paiement des PME entre 20 et 99 salariés s’est envolé de +2,2 jours entre janvier et mai. Il a littéralement explosé dans les TPE de 1 à 3 salariés, pour atteindre 12,3 jours (+3,3 jours).

Si cet écart s’explique par des contraintes souvent moindres en termes de besoin en fonds de roulement pour les entreprises les plus grandes, il traduit aussi selon François Perret, Directeur général de Pacte PME, « la mise en place chez un grand nombre d’entre elles de réflexes solidaires : dans l’ensemble, grands comptes et ETI n’ont pas profité de l’épidémie de coronavirus pour maintenir leurs réserves de trésorerie au détriment de leurs fournisseurs TPE et PME ».

L’étude d’Altares montre aussi que les grands comptes engagés dans l’association Pacte PME – qui soumet chaque année ses adhérents à un exercice d’évaluation de leur relation avec les fournisseurs dans le cadre de son « Observatoire » - ont en moyenne mieux respecté les délais légaux de paiement que les autres grands groupes privés et publics (71% des encours facturés payés à l’heure contre 67% en moyenne). Parmi les adhérents de Pacte PME les plus vertueux pendant le confinement et signalés par l’étude figurent, côté privé, les groupes Bouygues Construction, MBDA et Randstad (entre 91 et 98%) et, côté public, Engie, Naval Group et l’UGAP (entre 70 et 80%).

Pacte PME et ses membres restent néanmoins conscients du chemin qui reste à accomplir pour gagner encore en efficacité sur le terrain du règlement des factures, et notamment s’agissant de celles de petit montant (moins de 10 000 euros). Après les recommandations déjà publiées par l’association à l’usage des grands groupes et collectivités publiques le 16 avril dernier, Pacte PME prévoit la constitution d’un groupe de travail à la rentrée, avec l’objectif de dégager des pistes de solutions permettant aux grands comptes de mieux régler à l’avenir leurs fournisseurs présentant des factures de faibles montants.

A propos du périmètre de l’analyse :

L’étude Altares réalisée pour Pacte PME s’appuie sur le programme international exclusif DunTrade® qui collecte et analyse chaque semaine les millions d’expériences de paiement clients partagées par 15 000 fournisseurs partenaires. En France, Altares dispose ainsi d’au moins une expérience de paiement sur 2,146 millions organisations privées et publiques. Dans le cadre de l’étude Pacte PME, nous avons retenu 57 530 structures de 10 à 5000 salariés présentant au moins 10 expériences de paiement fournisseurs représentant un montant total d’encours analysés de 18,989 milliards d’euros.

A propos de l’association Pacte PME :

L’association Pacte PME a été créée en 2010 à l’initiative d’Henri Lachmann (Schneider Electric). Elle a été ensuite successivement présidée par Fabrice Brégier (Airbus), Christophe de Maistre (Siemens France puis Schneider Electric), puis Philippe Luscan (Sanofi), à sa tête depuis deux années. Philippe Luscan, (X – Mines), élu président de Pacte PME par le conseil d’administration de Pacte PME le 23 janvier 2018, est actuellement vice-président exécutif affaires industrielles globales de Sanofi. Dirigée par François Perret (ENA, ancien conseiller ministériel), l’association a pour objet d’accélérer le développement des PME françaises avec l’appui des grands groupes privés et publics. Reposant sur la mobilisation de plus de cinquante grands comptes privés et publics, Pacte PME a construit une offre de services très large pour aider aux coopérations inter-entreprises. Celle-ci inclue un Observatoire annuel de la relation clients/fournisseurs créé en 2013, qui interroge chaque année plus de 20 000 fournisseurs des grands comptes adhérents sur la qualité de leur relation avec les PME. Il s’agit là du seul outil de ce genre en France. Les dossiers présentés par les grands comptes sont évalués de manière indépendante par des experts, sous la présidence d’Alain Monjaux, administrateur.

A propos d’Altares : - www.altares.com - http://blog.altares.com

Expert de l’information sur les entreprises, Altares collecte, structure, analyse et enrichit les données BtoB afin de les rendre « intelligentes » et faciliter la prise de décision pour les directions générales et opérationnelles des entreprises. Le groupe propose son expertise sur toute la chaine de valeur de la data. Partenaire exclusif en France, au Benelux et au Maghreb de Dun & Bradstreet, 1er réseau international d'informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des grands comptes, ETI, PME et organisations publiques, en leur offrant un accès privilégié à ses bases de données sur plus de 350 millions d'entreprises dans 220 pays.

Contacts presse :

François Perret, directeur général de Pacte PME - 06 67 33 82 61- francois.perret@pactepme.org

Thierry Millon, directeur des études d’Altares - 06 82 89 06 32- thierry.millon@altares.com

Pour télécharger le communiqué de presse : Délais de paiement covid 19

 

Plus d'actualités